Vie nocturne


Clubs et boîtes de nuit : où sortir le soir à Lisbonne

il y a 1 an - Julie D.

La vie nocturne à Lisbonne est active et passionnée. On se retrouve pour dîner ou prendre un verre (voir nos adresses des restaurants les plus tendance de Lisbonne, des meilleurs bars et rooftops) et pour profiter des longues soirées dès que la saison s'y prête. Comme sa cousine la movida madrilène, la nuit lisboète est une partie importante de la culture portugaise – une autre « tradition populaire » à apprécier, pour danser jusqu'au bout de la nuit !

La nuit à Lisbonne commence et finit tard. Pas grand-monde dans les clubs avant deux, voire trois heures du matin. En attendant que les pistes de danses se remplissent, on a tout le loisir de dîner, puis de déambuler de bar en bar au gré des ruelles du Bairro Alto, le quartier des fêtards.

Rue de Lisbonne la nuit

Les clubs de la capitale portugaise ont chacun son ambiance bien particulière. Beaucoup  ont ouvert leurs portes dans d'anciens entrepôts du quartier des docks, Cais do Sodré. Chacun trouvera musique à son goût : derniers tubes sur lesquels on danse tout l'été, ou au contraire sets de DJs très pointus, en passant par le jazz, l'électro ou les musiques du monde – voire du black metal : on sort le soir à Lisbonne aussi en fonction de ses goûts musicaux.

Et rien n'interdit de butiner, une nuit ici, une nuit là, un « before » mainstream, un « after » plus alternatif. Pour sortir en boîte à Lisbonne, tous les prétextes sont bons. Alors ne soyons pas sectaires – on peut s'acoquiner à des genres musicaux inconnus par curiosité, parce que cela fait partie des découvertes du voyage !

La reine des clubs : LuxFrágil, pour voir et être vu

Fat Boy Slim y a joué, et John Malkovich est l'un des propriétaires... LuxFrágil se trouve régulièrement à la première place dans les classements des endroits où sortir en boîte à Lisbonne.

Ce club immense, sur trois étages, est le nec-plus-ultra : depuis la terrasse de toit avec vue sur le Tage, pour une bouffée d'air frais les nuits de canicule, jusqu'au sous-sol techno, éclairé de stroboscopes qui flashent au rythme de la musique, c'est le club où voir et être vu.

On y croise la jet-set lisboète, mais attention, qui dit exclusif dit sélection à l'entrée. C'est l'occasion de se mettre sur son 31 et de sortir ses plus beaux atours : c'est là que les « beautiful people » se retrouvent.

Le décor change régulièrement, et la tentation de la démesure n'est jamais loin : écrans géants, fauteuils géants, globes géants qui pendent du plafond. On s'y rend aux petites heures, vers 3 ou 4h du matin.

LuxFrágil – Av. Infante D. Henrique, Armazém A, Cais da Pedra a Sta. Apolónia, 1950 – 376 Lisbonne.

Danser jusqu'au bout de la nuit en club à Lisbonne

Musique africaine pour connaisseurs : B.Leza

Depuis 2012 et son déménagement dans un ancien entrepôt des docks, B.Leza connaît une belle renaissance. C'est LE légendaire club de musiques africaines, pour les aficionados de rythmes chaloupés.

Les happy few qui maîtrisent les déhanchés exigeants des musiques angolaises et cap-verdiennes, kizomba, semba et funaná, viendront s'en donner à cœur joie, notamment lors d'ateliers très populaires.

Les DJs et orchestres de musique live sont tous d'excellente tenue et promettent des nuits à l'énergie communicative. Une fois par mois, soirée fado ; le dimanche soir, cours de kizomba à partir de 19h, et soirée kizomba jusqu'à 2h.

B.Leza – Cais da Ribeira Nova, Armazém B, 1200-109 Lisbonne- ouvert du mercredi au dimanche

La nuit à Lisbonne dans le Bairro Alto

Les grands classiques : Incógnito, Ministerium

Eux aussi régulièrement mentionnés parmi les meilleurs clubs, Incógnito et Ministerium sont des grands classiques sur le parcours des clubs et boîtes de nuit de Lisbonne.

Incógnito, le doyen des clubs de Lisbonne, est ouvert en continu depuis 1988, rien de moins. Rock alternatif et synthpop eighties, les choix musicaux se veulent indie. À l'intérieur, une mezzanine surplombe la piste de danse, tandis qu'au-dessus, un loft avec un second bar offre un espace où reprendre son souffle. Ici aussi, la sélection à l'entrée peut être un rien tatillonne. Fidèle à son nom, le club n'est pas signalé à l'extérieur, il faut donc trouver l'adresse et sonner.

Incógnito – Rua Poiais de Sao Bento 37 (Bairro Alto), 1200-346  Lisbonne

Ministerium, sur la Praça do Comércio, doit son nom au fait qu'il s'est installé dans un ancien bâtiment du ministère des Finances, et porte avec glamour son architecture 18e siècle. Mais attention, Ministerium n'est un club que le samedi soir. Le jour, son restaurant (Cantina) sert midi et soir des repas raffinés.

Ministerium – Terreiro do Paço, 1100-038 Lisbonne  - Club le samedi de 23h à 6h

Le charme sulfureux d'une ancienne maison close : Pensão Amor

Ce club bar a ouvert ses portes dans une ancienne maison close et ne se prive pas de le rappeler. La déco, posters de pin-up, velours rouge et franges aux abat-jours, est bien dans le thème, et au fond du club, caché aux regards, se trouve même un discret sex-shop...

Dans une ambiance feutrée et détendue, on vient prendre un verre et apprécier une programmation variée : concerts (jazz, artistes solo), cabaret burlesque, pole dancing.
Pensão Amor - Rua do Alecrim 19, 1200-292 Lisbonne

Clubs et boîtes de nuit à Lisbonne

Pour les nostalgiques des années 80, deux adresses insolites

Cela ne vous dit rien de danser sur le tube de l'été ? Pour les nostalgiques de la New Wave années 80, Club Noir se spécialise dans les musiques eighties : indie, indietronic, synthwave, retrowave, les différents courants sont mis à l'honneur tous les samedi soir. Le vendredi en revanche, place au heavy metal et au hardrock. Le tout dans un cadre surprenant : Club Noir a investi les caves voûtées de l'ancien club tropical Bora-Bora, et en a conservé le décor un peu kitsch...

Club Noir – Rua da Madalena 201, 1100 Lisbonne – les vendredis, samedis et veilles de jours fériés de 23h à 4h

Autre club qui n'a que faire des musiques mainstream, et qui se soucie peu d'être taxé de ringardise, Metropolis se concentre sur la « dark scene » : post-punk, goth, darkwave et harsh elektro trouvent ici leurs fans. Le club organise régulièrement des soirées Depeche Mode ou Guns'n'Roses, ainsi que des soirées « Rockline Tribe » et « Vanguarda » (voir leurs événements sur Facebook).

Metropolis Club – Av. Fontes Pereira de Melo 35, 1050 – 118 – Au 2e sous-sol du bâtiment Imaviz (bâtiment vert à côté du Sheraton)

Voilà la recette d'une soirée lisboète réussie : passez d'abord autant de temps que désirable à vous délasser après une journée de visites touristiques. Une fois tiré à quatre épingles, rafraîchi et pomponné, vous voilà prêt à sortir en club ou en boîte de nuit à Lisbonne.

C'est le moment d'entrer en scène et de faire grande impression : sur une base de vacances, ajoutez une cuillère de curiosité, une touche de canicule, plusieurs bières fraîches ou cocktails bien mixés, une généreuse rasade de conversations amicales et de rires à gorge déployée, une pincée de séduction, sans oublier un soupçon de flirt. Mélangez bien le tout au rythme de la musique (shake shake!) sur la piste de danse de votre choix.

Pour finir en beauté, il ne vous reste plus qu'à rentrer au petit matin, fourbu mais heureux, la tête doucement embrumée, en saluant au passage le soleil qui se lève sur le Tage.